L’équipe de Leg’s Go est un groupe d’amis où chacun a décidé de donner de son temps avec ses compétences propres pour faire avancer le projet initié par Luc Huberty : permettre à des amputés de membre(s) inférieur(s) de pouvoir (re)connaître les joies de la course à pied. Le but n’est pas de « créer » des athlètes de haut niveau mais de permettre à des parents, des amis, des voisins… de courir à nouveau avec leurs proches, de participer à des épreuves sportives avec pour seul objectif de se dépasser. Et bien plus que le côté sportif, Leg’s Go permet, par son action, aux amputés de se reconstruire plus facilement, d’avoir une meilleure image d’eux mêmes…

Offrir la possibilité de pratiquer du sport en étant amputé, c’est le défi que ce paratriathlète a voulu offrir en lançant un projet de solidarité en compagnie d’amis : Leg’s Go était né. Il faut savoir que les prothèses adaptées à la course à pied coûtent excessivement chères et ne sont pas prise en charge par la sécurité sociale, ce sont plusieurs milliers d’euros (de 8.000€ à plus de 15.000 suivant le type d’amputation) que doivent donc débourser les amputés pour pouvoir courir.

Le monde de Luc Huberty, paratriathlète, s’est effondré il y a 13 ans quand il a un accident de voiture. Il est alors amputé de la jambe droite. Et il pense à tout ce qu’il ne pourra plus effectuer. Comme courir. Il a alors relevé le défi en s’achetant une prothèse de course. Mais c’est un rêve qui n’est pas accessible à tout le monde. En effet, sa prothèse de course coûte environ 18 000 euros et aucune aide n’est prévue en Belgique: « J’ai dû chercher tout seul après un coach, il n’y avait aucune structure en Belgique. J’ai été à l’étranger pour avoir des renseignements ».

 

Avec son projet Leg’s Go, Luc veut offrir une prothèse à une personne amputée d’un membre inférieur. Mais aussi le coaching, nécessaire car l’utilisation d’une prothèse de course est tout à fait différente que pour une prothèse de marche.

« Lorsque j’ai commencé à courir, j’étais sur un RAVeL, il pleuvait, et je courais à 3,5 km/h. Je me souviens avoir été dépassé par deux dames âgées de 60 ans qui m’ont demandé si tout allait bien tellement j’avançais lentement et difficilement ».

 

La presse parle de nous

Vidéo de présentation

 

Conseil d'administration

 

Le Conseil d’Administration :

lucLuc Huberty : Président et fondateur de l’asbl.

luc.huberty@legsgo.be.

Téléphone : 0477 822 779.

« En apprenant à courir, j’ai constaté les effets plus que bénéfiques de ce sport pour une personne handicapée. Tout d’abord, au niveau de l’estime de soi : parvenir à courir alors qu’on a cru ne plus pouvoir marcher, c’est plus que valorisant ! D’autre part, la santé se voit améliorée par la pratique d’un sport de grand air. En outre, les coureurs souffrant d’un handicap sont portés par les encouragements du public… Mais si pour un valide, courir coûte 150 € pour une bonne paire de chaussures, pour un amputé de jambe, c’est une dépense de + de 15 000 € sans remboursement de la mutuelle ».

 

geneGeneviève Foret : Secrétaire.

genevieve@legsgo.be.

Leg’s Go, parce que ça n’arrive pas qu’aux autres, et que quand « ça » arrive, les mains tendues aident à se relever…

 

 

nathalie-lNathalie Liesens : Trésorière.

nathalie@legsgo.be.

“L’ asblLeg’s Go, c’est la rencontre de personnes extraordinaires qui se battent au quotidien pour vivre normalement avec un membre en moins et pratiquer leur sport, quelles que soient les épreuves. Leur courage et leur détermination suscitent le respect et leur joie de vivre est un message d’espoir pour tout un chacun”.

 

nathalie-cNathalie Capiau : Responsable Achats – Vente textiles.

boutique@legsgo.be

“Pour moi, ce qui me porte dans Leg’s Go, c’est la force des amputés à se reconstruire par le sport”.

 

 

reneRené Croonen : Responsable Achats – Vente textiles.

boutique@legsgo.be.

“Pour moi, Leg’s Go, c’est participer à l’épanouissement de personnes qui veulent surmonter un handicap.”

 

 

 

Nos rentrées financières

Afin d’offrir une prothèse de course en carbone à un maximum de personnes amputées de membres inférieurs, la récolte de fonds se fait grâce :

  • à la vente de textiles sur des stands et via la boutique en ligne.
  • au sponsoring d’entreprises.
  • aux dons.
  • aux organisateurs d’évènements qui nous soutiennent en fonction du nombre de participants aux évènements.
Comment ça marche

Une personne amputée de membre(s) inférieur(s) souhaite (ré)apprendre à courir…

luc_huberty_legs_go2-3-1024x457

Première étape :

un entretien avec le candidat afin de faire connaissance. Ensuite un formulaire est transmis au candidat afin d’obtenir des informations quant à son histoire, son parcours, sa motivation…(*).

Son prothésiste est ensuite consulté pour obtenir son avis quant à la possibilté physique d’appareiller le candidat. Il est primordial que ce soit son prothésiste habituel qui procède à l’appareillage du candidat dans un souci d’efficacité.

 

Deuxième étape :

elle consiste en un test avec une prothèse de course à pied, fournie au candidat pour une durée de 1 mois. Pendant cette période, le candidat est accompagné pour une ou deux courses à pied sur une piste d’athlétisme par un expert Leg’s Go.

La programmation de ce test se fait avec la participation du prothésiste de l’intéressé. Les pièces sont montées sur l’emboîture existante du candidat, le processus pour l’échange entre  sa prothèse de marche et celle de course est bien détaillé afin que la personne puisse facilement faire les modifications pour passer de sa prothèse de marche/course et inversement.

Troisième étape :

si l’essai est concluant, les pièces (genou, lame, pièces de jonction mais pas l’emboîture) sont commandées par le prothésiste et Leg’s Go demande au candidat de signer un contrat à durée déterminée de 6 mois. Ce contrat a pour objet une mise à l’épreuve pendant laquelle le candidat devra suivre quelques entraînements du groupe “Je Cours Pour Ma Jambe” et s’engager à certaines actions au niveau de la communication et de la visibilité de l’ASBL.